Ni bien, ni mal

Aucun commentaire

Pourquoi rechercher des théories et leurs complexités alors que tout est conscience ? Dans le monde de l’infini, il n’y a ni bien ni mal. Il y a simplement une juste mesure dans la circulation de l’énergie. Là où va l’énergie vibratoire, il y a création et chacun doit trouver un l’équilibre dans les situations de vie qu’il joue et rejoue sans fin.

Comment faire pour dépasser les emportements émotionnels et égotiques, me direz-vous ?
Je vous répondrai que l’accueil de toute situation quelle qu’elle soit, et notamment l’accueil de ce qui blesse et déstabilise intérieurement, permet de ne plus donner prise à certaines fréquences énergétiques. On prend ce que l’on nous tend ou bien on ne le prend pas. On reste dans ce qui nous blesse ou on choisit une autre fréquence. Il est alors possible de rester stables en conduisant nos expériences avec plus de fluidité et de sérénité, en vivant ce qui est élevant. On fait les choix qui nous correspondent en écoutant nos besoins intérieurs et on lâche ses résistances.

Accueillir la vie telle qu’elle est, fait partie d’un état de conscience que beaucoup perçoivent actuellement. Il s’agit de la conscience du Coeur. Elle  ouvre à la liberté de choix, la liberté énergétique en soi, à la compréhension des jeux de rôles illusoires qui sont joués mais aussi à la conscience de  notre identification au mental et à l’entretien de nos résistances.  L’application du lâcher prise se fait pas à pas et le mouvement de la Vie prend place dans notre vie. On joue avec l’énergie et on lâche peu à peu les personnages illusoires qui faisaient partie de nous auparavant. Il n’est alors plus possible de voir le mal à l’extérieur car ce qui est, est l’objet de la fréquence vibratoire entretenue qui nous ouvre la voie à la compréhension de qui nous sommes. La conscience se pose sur la réalité de ce qui est.

L’être humain se limite en recherchant sans cesse ce qui est bien ou mal alors qu’il s’est incarné dans la matière pour vivre toutes sortes d’expériences qui le font progresser et s’élever par la conscience qu’il accueille et place dans le déroulement de sa vie à chaque instant. Il est bien sûr nécessaire pour sa propre évolution d’agir avec discernement pour ne plus reproduire ce qui n’est pas en accord vibratoire avec la lumière. Vouloir comprendre sans fin, c’est poser le contrôle sur soi-même et se contraindre à y demeurer. C’est aussi retenir le passé à soi.

La conscience de soi fait tout. L’observation de soi permet d’accueillir l’illusion qui se glisse dans les jeux de rôles vécus. Ils sont édifiés par nos croyances, nos limites, notre mental/ego, nos blessures qui entrent en résonnance avec nos mémoires. Alors que l’être humain agit souvent dans la réactivité, il suffirait qu’il place la conscience de ce qui est dans son vécu pour ne plus retenir ses résistances et laisser aller ce qui est obsolète.

Les croyances et les résistances sont des freins à notre évolution intérieure. Lâcher prise revient à sortir de toute l’idéologie obsolète du passé et son emprise énergétique. Toute mentalisation est une résistance. Le Coeur, quant à lui, libère et ouvre à la liberté d’être. Vivre le moment présent est la clé de la libération.

Source : aucoeurdelunicite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Inscrivez-vous dès maintenant à ma newsletter pour recevoir plus de nouvelles

Menu