Les deuils successifs de notre existence

Les deuils successifs de notre existence peuvent être aussi les germes de notre croissance…

Combien de deuils faut-il inscrire dans son corps pour accepter de grandir ?

Combien de rejets et de refus faut-il essuyer pour oser se différencier ?

Combien de séparations, de pertes ou d’abandons devons-nous traverser pour, enfin, rencontrer le meilleur de soi ?

Combien de solitudes, de détresses ou de désespoirs devons-nous affronter pour exister en entier, au présent, dans un face-à-face créateur avec l’autre ?

Combien de renoncements, combien de lâcher-prise faut-il accepter pour acquérir plus d’autonomie et de liberté ?

Oui, la vie n’est qu’une succession de naissances. Pour accéder à tous nos possibles, nous aurons parfois à prendre le risque de nous séparer, de nous différencier d’êtres chers, proches. Nous aurons parfois à renoncer à des situations acquises, à des croyances ou à des certitudes.

Il nous appartiendra de trouver la bonne distance entre l’autre et nous, et entre les différents désirs qui nous habitent.

Jacques Salomé.

Le courage d’être soi.

Source : https://aucoeurdelunicite.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Vous avez besoin d’en savoir plus ?

Faites un tour sur le site et prenez le temps de me découvrir

Messages récents

Vous souhaitez prendre le temps de découvrir mes livres ?

Inscrivez-vous dès maintenant à ma newsletter pour recevoir plus de nouvelles

Menu