Accueillir et accepter l’imperfection

Notre chemin n’est pas celui de la perfection mais celui de l’expérience pour comprendre que nous sommes situés dans l’illusion et dans l’aveuglement du mental.

Sans imperfection nous ne pouvons comprendre la voie du lâcher prise et de la liberté individuelle. Car les expériences sont souvent douloureuses et le seul moyen de grandir, c’est de les vivre.

La société a mis la barre haut et nous avons été conditionnés à la suivre. On nous a appris à être le meilleur, le plus grand, le plus beau, être dans le moule … et paraître l’être parfait que beaucoup essaient d’afficher. Mais si nous regardons les choses différemment, c’est-à-dire globalement et non individuellement, nous pouvons alors nous libérer de la souffrance et de la peur.

Nous culpabilisons aussi et n’acceptons pas nos faux-pas par peur d’être jugé, par peur de n’être pas parfait, par peur de ne pas être comme les autres, par peur de ne pas être reconnu par les autres. Mais que savons-nous des autres et de leurs vérités ? Nous sommes tous égaux sur ce chemin et il est bien de se le rappeler souvent. Globalement, nous sommes sur une voie d’expériences qui nous ramènera tous un jour au Centre de Qui Nous Sommes en réalité.

La voie de chacun est d’abord d’accueillir qui il est. S’accueillir pour s’aimer malgré la négativité qui parfois le conduit vers des pensées et des actes de même vibration. Être indulgent avec soi est nécessaire. Se pardonner est libérateur.

La voie du chercheur de vérité n’est pas d’être parfait à tout prix mais de comprendre l’incarnation pour consciemment se tourner vers des pensées et des actes plus lumineux. Car ce qui compte vraiment sur ce chemin, ces sont les actes et non la connaissance ou le besoin de reconnaissance qui est une représentation active de l’ego/orgueil.

Celui qui pense que le chemin est celui de la perfection pose des limites à sa progression. Car nous ne serons jamais parfaits tant que nous sommes sur Terre, dans la dualité. Alors plutôt que se flageller par la culpabilité, la peur, la soumission au monde parfait qui érige des barrières, l’acceptation de soi mène à l’amour de soi et à la liberté d’action en accord avec qui nous sommes à l’intérieur de nous. Notre prisme, nos mémoires et notre éducation nous ont forgé de l’intérieur avec force. S’accepter, c’est se permettre de dénouer toutes les attaches qui nous retiennent dans la recherche de la perfection, pour un changement durable et profond. S’accepter d’être tout simplement une femme ou un homme, sans idéalisation illusoire mais dans la simplicité et l’humilité, sans vouloir être ou paraître quelqu’un d’autre.

La vie intérieure est mouvementée et personne ne peut savoir ce que l’autre vit et pourquoi la déstabilisation est forte parfois. Il est inscrit en soi une multitude de vies et de souffrances et il est nécessaire de les accepter pour pouvoir les transformer et vivre plus léger. C’est le jeu du positif et du négatif, de l’ombre et de la lumière, du mal-être et du bien-être. Le fardeau s’allège lorsqu’on ne lutte plus, les solutions apparaissent alors, ce qui laisse la place au renouveau.

Acceptons notre imperfection pour nous libérer de l’orgueil qui parfois nous empêche de voir réellement qui nous sommes, qui fait que nous voulons toujours avoir raison, qui nous place dans une réalité et une vérité de fausse lumière et qui nous ôte notre capacité à Être Qui Nous Sommes.

Acceptons simplement d’être humain, avec nos bons et moins bons côtés. Cela règlera beaucoup de situations chaotiques et déstabilisantes.

Acceptons notre ego qui a souvent autorité sur notre vie et sur ce que nous sommes.

 

Mirena Mahajana

Source : https://aucoeurdelunicite.com/

 

Inscrivez-vous dès maintenant à ma newsletter pour recevoir plus de nouvelles

[sibwp_form id=1]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Retour à soi en toute honnêteté
Choisissons de rayonner et non de briller !
Menu