L’oubli de soi

On veut souvent aider les autres alors qu’il y a tant à faire en soi. Cette fuite évite de se pencher sur ses propres souffrances qui peuvent faire mal quand on leur fait face.

Inconsciemment, on s’oublie et on recherche dans le monde extérieur une raison à laquelle se raccrocher, une raison qui peut nous rendre heureux. Or toute fuite est un oubli de soi, un déni de ses propres souffrances. On retarde alors toute progression, et la libération qui pourrait intervenir en regardant en soi, ne se fait pas.

Regarder ses souffrances et les accepter est un tremplin vers la libération. Quand on sait qui on est et ce que l’on fait sur Terre, tout devient simple et beau. Même nos souffrances sont belles, car elles sont notre part d’expérience. Elles nous conduisent vers la compréhension de soi et nous permettent de progresser sur Terre.

Merci la Vie !

Mirena Mahajana
Source : https://aucoeurdelunicite.com/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Inscrivez-vous dès maintenant à ma newsletter pour recevoir plus de nouvelles

Menu