Unissons-nous et soyons responsables de nos actes

Beaucoup de messages, concernant la crise actuelle, sont postés sur les réseaux sociaux. Ils sont issus de la trame de chacun et on ne peut affirmer que leur contenu soit totalement vrai ou faux.

Certains crient au complot. Mais quel complot ? Ne sommes-nous pas libres d’exprimer nos opinions ? Ne sommes-nous pas libres en France ? Et bien non ! Les choses changent au détriment de notre liberté d’expression.

Nous constatons désormais que, si nous dénonçons ce qui ne nous convient pas et donc ce qui n’est pas en accord avec nous, nous devenons des complotistes. Apparemment, une nouvelle catégorie de penseurs est née.

Alors, que faisons-nous ? Nous suivons le mouvement actuel de la peur et nous nous laissons embarquer dans un « masque-toi et tais-toi » ? On nous oblige à la distanciation en prenant des mesures liberticides et par ailleurs, on agglutine 9 000 personnes (par dérogation du préfet) pour un spectacle dans un parc d’attractions. N’avez-vous pas l’impression qu’on nous mène en bateau ? Ce n’est pas le virus que j’implique dans cet exemple, je souhaite mettre en évidence l’incohérence des décisions qu’on nous fait gober.  

L’obligation de porter un masque en tous lieux se répand à grande vitesse en dépit du bon sens. Vous trouverez les risques à respirer avec un masque sur les réseaux sociaux, si ce n’est déjà fait. Et cela ne fait pas l’unanimité dans le milieu médical. Par là-même, on ne voit plus les expressions des visages. Je pense au sourire que l’on fait aux personnes rencontrées. On s’enferme dans la froideur, sans contact physique et donc humain. On nous sépare les uns des autres, on nous cloisonne dans un espace restreint où notre liberté de pensée et de faire s’éteint peu à peu.  La peur est cultivée de  toute part. Les médias s’y attèlent !

Qu’en pensez-vous ? On nous a enfermé pendant 2 mois et plus, on nous bâillonne actuellement, on nous étouffe et on nous asservit peu à peu. C’est une évidence. On nous manipule pour mieux nous enfermer dans un système de pensée unique totalement dépendant d’une poignée de personnes qui veulent diriger le monde par la peur. C’est la prochaine étape ! Nous empêcher de penser par nous-mêmes ! On nous incite aussi à la délation ! La dictature est en route !

Alors me direz-vous, que pouvons-nous faire ? Certainement pas nous critiquer, ni nous rabaisser et nous humilier, mais accepter que les autres soient différents de soi et aient des idées différentes. On ne résout pas les problèmes en luttant par la violence et la haine. Chacun a son libre arbitre et il est important de l’accepter. Certains suivent le courant de la peur et d’autre voient la réalité de ce qui se joue sous cape. Nous avons toutefois le droit de ne pas nous soumettre. Ce n’est pas une histoire de virus qui se joue actuellement, mais notre liberté. Et ouvrir les consciences au-delà du problème actuel pour aider ceux qui sont incertains, ceux qui ont peur de s’affirmer avec leurs propres idées, ceux qui ne savent pas, ça c’est possible. Ouvrir les consciences en semant des graines qui germeront et fleuriront chez certains. Ce n’est pas la lutte et la violence qui engendreront le changement mais nos valeurs lumineuses montreront le chemin. Nous devons être des exemples pour les autres.

Que souhaitons-nous ? Un monde meilleur ? Alors, faisons le nécessaire et commençons par nous-mêmes. Il n’y a pas d’avancée sans prise de conscience individuelle. Chacun a à prendre conscience de qui il est avant de vouloir entreprendre une quelconque reconstruction. Elle ne viendra pas non plus d’une aide extérieure, d’une aide de l’au-delà.

Que fais-je aujourd’hui pour la planète ? Honnêtement, qui suis-je ? Ai-je bon cœur, suis-je solidaire des autres, compatissant, tolérant, responsable de mes actes ? Soyons réellement honnêtes avec nous-mêmes avant de vouloir changer ce qui ne va pas autour de nous. La tâche commence en soi. Et arrêtons de juger les autres pour ce qu’ils sont. Ou alors il convient d’endosser leur vie. Arrêtons de penser que nous sommes dans la vérité car elle nous est propre. Sortons des comportements de 3D. Soyons des êtres conscients, trouvons des solutions,  soyons solidaires, développons la justesse et l’équilibre qui permettront à l’humanité de vivre en paix. Il est temps de comprendre que ce qui est à l’extérieur est notre création, rien de plus. Tous ensemble, nous avons l’opportunité de changer ce qui est.

Unissons-nous et soyons responsables de nos actes.
Réveillons-nous !

Mirena Mahajana 
Source : https://aucoeurdelunicite.com

Vous avez besoin d’en savoir plus ?

Faites un tour sur le site et prenez le temps de me découvrir

Messages récents

Vous souhaitez prendre le temps de découvrir mes livres ?

Inscrivez-vous dès maintenant à ma newsletter pour recevoir plus de nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

La voie du lâcher prise
La femme est la beauté personnifiée
Menu